JusteBio

Le bio à l’école : un enjeu pour l’avenir

27 personnalités, emmenées par la « Fondation pour la Nature et l’Homme » créée par Nicolas Hulot, ont signé ce week-end une tribune dans le JDD pour faire bouger les choses. Mais quel serait le coût d’une telle transition vers le bio dans les cantines ? Et pourquoi est-ce si important ? On vous répond tout de suite.

Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes. Et qui dit rentrée des classes dit retour à la cantine pour 8,2 millions d’élèves. Selon l’Agence Bio, le taux de produits bio proposés dans les cantines est inférieur à 3%. On est donc bien loin des 20% prévus à l’horizon 2022 par la loi Agriculture & Alimentation.

Le Bio dans les cantines, combien ça coûte ?

juste bioPour le moment, les tentatives pour faire bouger les choses au niveau du bio dans la restauration collective se sont limitées à des initiatives locales. Elles ont eu peu d’impact par manque de moyens. Car la transition vers une alimentation plus saine n’est pas gratuite. En effet, elle implique la sensibilisation et la formation des personnels de cuisine, mais surtout de nouveaux locaux (légumerie, conserverie, ateliers de découpe, …) et du matériel (fours basse température, …).

Le but de la tribune rédigée et signée par ces 27 personnalités est donc de plaider pour le versement par l’Etat d’un bonus pour toutes les cantines soucieuses de proposer du bio aux enfants. Ce bonus estimé à 164 millions d’euros représenterait un investissement de 30 centimes de plus par repas et par enfant sans impacter le prix payé par les parents.

Le Bio pour les jeunes, pourquoi est-ce si important ?

juste bio engagementA un âge où le corps est en pleine croissance et en pleine construction, il est plus que jamais nécessaire d’offrir une alimentation saine et équilibrée. On le sait, les jeunes sont plus sensibles aux contaminations chroniques alimentaires et aux perturbateurs endocriniens contenus dans les pesticides.

De plus, l’éducation au goût et à l’environnement se fait dès le plus jeune âge, et les bonnes habitudes prises tôt se conservent tout au long de la vie. Enfin, n’oublions pas la dimension sociale de ce projet, puisque les jeunes issus de milieu défavorisés ont une alimentation moins équilibrée que les autres. Ce projet permettrait, une fois par jour, de donner accès à de la nourriture saine et savoureuse.

 

Avec un slogan comme le nôtre Le Bio Pour Tous ! nous ne pouvions qu’être sensible à une telle initiative. Si vous aussi vous souhaitez faire bouger les choses, n’hésitez pas à rejoindre le mouvement #letsbio qui se donne 100 jours pour faire inscrire le bonus bio dans le projet de loi de finances 2019.

Partagez également en commentaire les initiatives locales dont vous avez connaissance, pour que tous ensemble nous puissions faire de la vague du bio un véritable raz-de-marée vert !

Sebastien KonigsmannLe bio à l’école : un enjeu pour l’avenir

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *