Les pois cassés : de nombreux atouts santé et nutrition

Tout savoir sur les pois cassés

Comme les pois chiches et les petits pois, les pois cassés appartiennent à la famille des légumineuses ou légumes secs. Source de protéines végétales, ils sont notamment mis à l’honneur dans les régimes végétariens et permettent de varier des lentilles, haricots rouges…

Cultivés depuis des millénaires avec d’autres légumineuses comme la fève, les pois cassés ont généralement un aspect plat, comme un petit pois coupé en deux, et une texture dure comme une graine. Dans l’antiquité, on avait pour habitude de les associer à une céréale (souvent le blé) pour préparer un plat équilibré, notamment au niveau de la complémentarité des acides aminés. Et nos ancêtres avaient tout bon ! Car les pois secs sont des féculents riches en amidon, en fibres et contiennent plein de nutriments essentiels à notre santé.

La saison des pois cassés s’étend de juin à juillet : c’est-à dire qu’ils sont récoltés pendant la saison estivale, puis placés dans des silos dans lesquels leur taux d’humidité est abaissé à moins de 14%, avant d’être commercialisés.

Le site Cuisineaz conseille de choisir vos pois cassés de préférence de qualité biologique et en vrac pour soigner votre corps et la planète !

Des caractéristiques nutritionnelles très intéressantes !

Les pois cassés font partie de ces légumes oubliés à la saveur gustative très particulière. En ce qui concerne les caractéristiques nutritionnelles du pois cassé, il faut savoir que ce légume sec est riche en :

  • sels minéraux et oligoéléments, et notamment en fer, magnésium, , calcium, potassium, phosphore, manganèse, cuivre …
  • glucides ;
  • fibres végétales ;
  • protéines végétales.

Ils contiennent également une proportion non négligeable de vitamines, très importantes pour l’organisme. On y trouve les vitamines K, E, C, A, ainsi que certaines vitamines du groupe B.

Les pois cassés peuvent être consommés régulièrement par la plupart des personnes, y compris par les personnes diabétiques, puisque leur indice glycémique est faible et qu’ils sont pauvres en lipides. Comme ils ne contiennent pas de gluten, les pois cassés peuvent donc être consommés sans crainte par les personnes cœliaques, allergiques ou hypersensibles au gluten.

Enfin, comme bien des légumineuses, ils apportent à l’organisme leur lot de bienfaits car ils :

  • procurent un sentiment de satiété, ce qui aide les « gros appétits » à réduire leur portion quotidienne ;
  • permettent d’éviter le grignotage ;
  • favorisent la bonne santé des muscles ;
  • rééquilibrent le transit intestinal ;
  • et pourraient même aider à lutter contre le cancer du côlon dans le cadre d’une bonne hygiène de vie !

Comment les cuisiner et les déguster ?

Il est recommandé de les cuire à couvert pendant 150 min, dans un grand volume d’eau et de ne saler qu’à mi-cuisson. D’autre part, pour qu’ils soient plus digestes, on conseille de les faire tremper au préalable pendant deux heures, puis de procéder à un égouttage soigneux.

Les pois cassés sont très faciles à accommoder en cuisine. On les apprécie notamment en purée mais également en potage et en gratin, agrémentés d’épices (curcuma, sel, poivre, cumin …). Sans oublier en tartinade. D’ailleurs, on vous a préparé une recette savoureuse : la tartinade de pois cassés et citron vert.

Et vous, quelle est votre recette « maison » ?

sabine fahyLes pois cassés : de nombreux atouts santé et nutrition

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *